préparation


préparation

préparation [ preparasjɔ̃ ] n. f.
• 1314; lat. præparatio
I
1Action de préparer (qqch.), de mettre (qqch.) en état d'être utilisé. Préparation des repas, d'un plat. Plat qui exige une longue préparation. Préparation des peaux, des laines. Préparation d'un sol en vue de plantations.
(1765) Chose préparée. composition. « Elle réserve pour le dimanche les préparations de longue haleine, celles qui exigent des cuissons lentes à feu doux » (Romains). Préparations culinaires. Préparation (pharmaceutique) : mélange préparé en officine. Préparation chimique : mélange de diverses substances préparées en laboratoire en vue d'une expérience. — Préparation sur lamelle, pour le microscope.
2Arrangement, organisation ayant pour effet de préparer, de rendre possible. Préparation d'une attaque, d'un attentat, d'une évasion. Préparation d'un voyage, d'une fête. Avoir un roman en préparation.
Techn. Préparation du travail : organisation méthodique d'un travail industriel. Temps de préparation : temps de mise en œuvre (d'un outil, d'une machine) avant le fonctionnement.
Spécialt Préparation latine, française : travail préparatoire à l'explication d'un texte qui sera étudié en classe.
Peint. Ébauche d'un pastel. Les préparations de La Tour.
3Manière de préparer, d'amener en rendant naturel. Savante préparation d'un dénouement. « En fait d'art dramatique, tout est dans la préparation » (A. Dumas). Mus. Préparation d'une dissonance.
IIAction de préparer (qqn) ou de se préparer. Préparation des élèves au baccalauréat; aux concours des grandes écoles. Période de préparation. formation, stage. Préparation d'un sportif. entraînement. Préparation militaire (P. M.) : enseignement militaire donné, avant le service, aux jeunes gens destinés à être sous-officiers ou officiers de réserve. Préparation militaire supérieure (fam. P. M. S.).Préparation à la mort.
Spécialt (à une chose fâcheuse) On lui a annoncé cet accident tragique sans préparation. préambule, précaution.
⊗ CONTR. Accomplissement.

préparation nom féminin (latin praeparatio) Action de préparer quelque chose, de l'apprêter pour son utilisation : Plat qui demande une longue préparation. Action de préparer quelqu'un à, pour quelque chose : Préparation d'un élève au baccalauréat. Action de travailler à la réalisation future de quelque chose, de l'organiser à l'avance : La préparation d'un attentat. Produit, objet, substance, mélange, etc., qui est le résultat d'une série d'opérations : Préparation culinaire. Fait pour quelqu'un de se préparer, d'être préparé pour une épreuve : Préparation à une compétition. Aisance, expérience acquise en se préparant à une épreuve : Manquer de préparation. Chimie Ensemble des opérations permettant d'obtenir une substance. Peintures et vernis Couche uniforme de matière appliquée sur un support pour améliorer la surface destinée à recevoir les couleurs. Pharmacie Médicament composé préparé par le pharmacien dans son officine. Textiles Ensemble des machines et appareils précédant le métier à filer. ● préparation (expressions) nom féminin (latin praeparatio) En préparation, qui est en train d'être fait, conçu, élaboré : Avez-vous un film en préparation ? Préparation d'artillerie, action de l'artillerie visant à disloquer le dispositif défensif adverse avant une attaque. Préparation du tir, ensemble des mesures, calculs et opérations effectués avant d'ouvrir le feu pour amener les premiers coups aussi près que possible du but. Préparation lithographique, solution de gomme arabique et d'acide utilisée en lithographie pour rendre hygroscopiques les parties non imprimantes. Préparation militaire, instruction militaire élémentaire donnée aux futurs volontaires susceptibles de devenir officiers, sous-officiers ou spécialistes et de servir dans les réserves. Préparation mécanique, ensemble d'opérations de réduction et de classement granulométriques préalables à la concentration. ● préparation (synonymes) nom féminin (latin praeparatio) Action de préparer quelque chose, de l'apprêter pour son utilisation
Synonymes :
- apprêt
- élaboration
Action de travailler à la réalisation future de quelque chose, de...
Synonymes :
Fait pour quelqu'un de se préparer, d'être préparé pour une...
Synonymes :
Aisance, expérience acquise en se préparant à une épreuve
Synonymes :
- entraînement

préparation
n. f.
d1./d Action de préparer (qqch). Préparation d'un congrès. Ouvrage en cours de préparation.
Spécial. (Afr. subsah.) Préparation des repas.
d2./d Manière de préparer certaines choses pour les garder, les conserver. La préparation des viandes fumées.
d3./d Opération consistant à préparer les objets qui doivent servir à une observation, à une expérience.
Objet ainsi préparé. Préparation pharmaceutique.
d4./d Action de préparer qqn, de se préparer. Préparation à un examen.

⇒PRÉPARATION, subst. fém.
I. —[Corresp. à préparer I] Action de préparer quelque chose; résultat de cette action.
A. —1. [Corresp. à préparer I A 1 e] Préparation du gibier, d'un repas; plat qui réclame une longue préparation; préparation des médicaments. La découverte du sucre et de ses diverses préparations, les liqueurs alcooliques, les glaces (...) nous ont transmis des saveurs d'une nature jusqu'alors inconnue (BRILLAT-SAV., Physiol. goût, 1825, p.34). Le service que je dirige est un service de préparation des vaccins et des sérums (DUHAMEL, Combat ombres, 1939, p.22):
1. Je regarde longuement la préparation de l'huile de palme, cette première huile qu'on extrait de la pulpe ligneuse. (...) il s'agit de séparer celui-ci [le noyau] de la pulpe qui l'enveloppe. Pour cela l'on fait bouillir la graine, puis on la pile dans un mortier...
GIDE, Voy. Congo, 1927, p.714.
CHIM. Ensemble des procédés utilisés pour obtenir un corps; ensemble des opérations préliminaires que l'on fait subir à un corps avant de le soumettre à une réaction (d'apr. DUVAL 1959).
P. méton. Résultat de cette action; chose préparée.
a) ART CULIN. Quelle puissance nutritive cette préparation de maïs ne contient-elle pas! (CRÈVECOEUR, Voyage, t.2, 1801, p.67). Sa graine [du soja] joint à ses qualités nutritives des propriétés oléagineuses qui permettent d'en tirer des préparations analogues à l'huile et au beurre (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p.144):
2. Les Français boivent du vin. Ils le boivent, dans les riches maisons, non seulement sous sa forme d'origine, mais aussi traité d'une étrange façon, en des préparations qui se servent à la fin du dîner, ou après le dîner...
FARAL, Vie temps st Louis, 1942, p.175.
b) BIOL. Préparation (microscopique). Objet transparent ou coupe mince d'un objet transparent placé entre lame et lamelle, dans un milieu transparent, destiné à être examiné au microscope. Préparation sur lamelle. Il a déplacé la platine du microscope, imperceptiblement pour parcourir de l'oeil la préparation (DUHAMEL, Maîtres, 1937, p.39):
3. Le biologiste, armé de son microscope, a remarqué il y a longtemps dans ses préparations des mouvements désordonnés des petites particules en suspension; c'est le mouvement brownien. (...) les physiciens se sont longtemps désintéressés de cette question; on concentre de la lumière pour éclairer la préparation microscopique, pensaient-ils; la lumière ne va pas sans chaleur, de là des inégalités de température, et dans le liquide des courants intérieurs qui produisent les mouvements dont on nous parle.
H. POINCARÉ, Valeur sc., 1905, p.184.
c) CHIM. Préparation (chimique). Mélange de substances préparé pour une expérience en laboratoire. Quelques préparations importantes industrielles, qui peuvent être ou non des émulsions (...). Chimie agronomique:insecticides, fongicides (...), herbicides (FROMH.-KING 1968, p.310):
4. Il faudrait (...) par une préparation chimique (du nitrate d'argent), vous étendre une grande tache rougeâtre sur la figure, en forme et simulation d'une affection cutanée.
STENDHAL, Nouv. inéd., 1842, p.38.
d) COSMÉT., PARFUMERIE. Les cheveux brunis par un peigne de plomb, le teint hâlé par une préparation dont ses anciens camarades lui avaient donné la recette, il gagnait, de forêt en forêt, la frontière (DUMAS père, Monte-Cristo, t.2, 1846, p.531). Mme Sarah J. Walker (...) gagna vingt-cinq millions en inventant une préparation à décrêpeler les cheveux (MORAND, New-York, 1930, p.233):
5. ... après l'ennui et l'incuriosité du premier empire, qui abusa des eaux de Cologne et des préparations au romarin, la parfumerie se jeta, derrière Victor Hugo et Gautier, vers les pays du soleil...
HUYSMANS, À rebours, 1884, p.152.
e) MÉD. Préparation (anatomique). Pièce d'anatomie disséquée de façon à faire apparaître des détails d'organisation utiles à l'étude. Pour préparer les lymphatiques, il faudrait paralyser les mouvements péristaltiques. Il y aurait lieu de faire de très jolies préparations. Ou bien il faut encore faire l'opération des racines rachidiennes, ou bien encore piquer le bulbe de manière à faire mourir l'animal dans le coma (Cl. BERNARD, Notes, 1860, p.39). M. Thomas Young avait l'air d'une préparation anatomique, d'une figure pour danse macabre (DUHAMEL, Passion J. Pasquier, 1945, p.168).
f) Ébauche et, en partic., ébauche d'un pastel. Dans la journée, Nittis, qui avait ébauché de moi un portrait au pastel (...) a fait une préparation de moi posant, qui ressemble, ma foi, à une préparation de La Tour (GONCOURT, Journal, 1880, p.91).
g) PHARM. Médicament composé préparé par un pharmacien. Préparation magistrale, officinale. Silencieux et affaissé, il cachait le plus possible ses sentiments, mais la meilleure réfutation qu'il leur connût consistait en un long bain vers dix heures du soir et une préparation de chloral (BARRÈS, Barbares, 1888, p.250). Si la douleur est bienfaisante, il est impie de l'atténuer par une savante préparation. Absurde! absurde! je déraille (DUHAMEL, Journal Salav., 1927, p.65).
2. [Corresp. à préparer I A 1 f] TECHNOL. Synon. façon, façonnage. Préparation des peaux. [Ces familles exercaient] toutes sortes de métiers, (...) depuis la broderie en soie et en or jusqu'à la plus grossière préparation de la laine et du lin (THIERRY, Récits mérov., t.1, 1840, p.316). Des températures plus élevées sont possibles avec de nouveaux métaux (...) dont l'étude et la préparation industrielles sont poussées en rapport avec le développement de l'énergie atomique (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p.208).
AGRIC., JARD. Préparation du sol. Ensemble des travaux ayant pour but d'ameublir le sol, de le préparer à recevoir les graines ou les plantes (d'apr. Forest. 1946).
DESSIN, PEINT. Préparation du papier, des supports. La beauté, la solidité d'une peinture dépend avant tout de la bonne préparation des couleurs (JOSSIER 1881). Préparation des peintures (...) des encres (BÉG. Dessin 1978).
B. —[Corresp. à préparer I A 2 a] Préparation d'une attaque, d'une expédition, d'une guerre; préparation d'un concert, d'un voyage; préparation d'un meeting, des élections; d'importantes manifestations seraient en préparation. M. Saint-Genest (...) pour mieux assurer la préparation des coups d'état militaires (...) réclamait du gouvernement l'abolition de certains principes de droit commun (CLEMENCEAU, Iniquité, 1899, p.160). Toute la semaine, Noël consacra une grande activité à la préparation du conseil de famille (DRUON, Gdes fam., t.2, 1948, p.185):
6. ... le retour en grâce du vieil Aldobrandi (...) m'avait rendu plus attentif aux vues ténébreuses d'Orlando —et singulièrement par l'absence des remous politiques qu'on pouvait s'attendre à le voir provoquer, absence qui révélait une préparation de longue main et un doigté remarquable...
GRACQ, Syrtes, 1951, p.145.
ARTILL. Tir de préparation, préparation d'artillerie. Tir d'artillerie visant à détruire le dispositif de défense de l'ennemi afin de faciliter une attaque de l'infanterie. Le fort cuirassé de Vaux, ainsi que les nombreuses fortifications voisines de l'adversaire, ont été, après une forte préparation d'artillerie, enlevés dans une brillante attaque de nuit (BORDEAUX, Fort de Vaux, 1916, p.39). Il n'y a pas de raison (...) si c'est un tir de préparation avant une grande attaque, pour qu'ils s'arrêtent de si tôt... il paraît qu'hier un déserteur a dit à la brigade qu'avant l'attaque il y aurait un bombardement de cent heures (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1938, p.10).
En compos. Contre-préparation. Bombardement visant à neutraliser une préparation d'artillerie. Ce qu'ils me demandent, ce serait une contre-préparation du tonnerre de Dieu sur les premières lignes boches... (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1938, p.40).
C. —[Corresp. à préparer I A 3 b] Préparation d'un cours, d'un exposé; préparation du budget, d'une loi, d'une réforme; parler sans préparation. Comment faire une thèse sur un écrivain contemporain! Surtout lorsqu'il y a quatre ou cinq livres «en préparation», dispersés dans six ou sept revues, peu accessibles pour la plupart, et enfermés dans ses cartons? (LARBAUD, Barnabooth, 1913, p.361). La préparation d'une thèse était-elle compatible avec l'état de mariage? (MAURIAC, Myst. Frontenac, 1933, p.70):
7. ... l'Empereur (...) dictait toujours sans nulle préparation. Je ne lui ai jamais vu, dans aucun cas, faire de recherche sur notre histoire, ni sur aucune autre; pourtant personne n'a jamais plus heureusement cité l'histoire, avec plus de justesse, plus à propos, ni plus souvent.
LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t.2, 1823, p.147.
En partic. Les cours de l'École Normale sont terminés, les élèves achèvent la préparation de leurs examens (MICHELET, Journal, 1835, p.759). Préparation intensive du concours (DANIEL-ROPS, Mort, 1934, p.383).
Spécialement
1. Dans le lang. scol. Travail préalable à une traduction, une explication de texte, un exercice, qui sera fait en classe. Préparation latine, grecque; préparation française; préparation mathématique. Je m'essayais, ces vacances, à traduire pour mon plaisir The blessed Damozel de Rossetti: c'est la première préparation qu'il nous ait donnée, le premier texte qu'il m'ait mis en main (ALAIN-FOURNIER, Corresp. [avec Rivière], 1906, p.268). Il congédia André, afin de terminer une préparation d'Eschyle, qui pressait (MARTIN DU G., Devenir, 1909, p.140).
2. IMPR., ÉD. Préparation de la copie. ,,Étude d'une copie, avant sa mise en composition, pour y porter les indications qui doivent en faire un document définitif: choix du caractère (...) interlignage (...) rectification des fautes, ponctuation et marche à suivre`` (COMTE-PERN. 1963).
D. —[Corresp. à préparer I A 4] Préparation d'un dénouement. Ces phrases interrogatives de Beethoven, répétées indéfiniment, à intervalles égaux, et destinées —avec un luxe exagéré de préparations —à amener un nouveau motif, un changement de ton (PROUST, Sodome, 1922, p.605). Après la guerre, nous avons senti autour de nous une complicité des éditeurs, des critiques, du public, pour écrire vite et servir chaud (...). Nous mettions tout notre art à escamoter les préparations (MAURIAC, Journal 1, 1934, p.95).
MUS. Préparation (d'une dissonance). En harmonie, précaution dans l'emploi de la dissonance, qui consiste à faire entendre préalablement dans la même partie la note provoquant la dissonance et, p.méton. cette note elle-même. On donne le nom de préparation de la dissonance à toute note qui, avant la prolongation dissonante, est entendue dans l'état de consonance (FÉTIS, Harmonie, 1849, p.61). L'émancipation totale de la dissonance dans la musique contemporaine a rendu superflue la notion de préparation (Mus. 1976).
E. —[Corresp. à préparer I B 1, 3] La vraie histoire de France commence à 89; tout ce qui précède est la lente préparation de 89 et n'a d'intérêt qu'à ce prix (RENAN, Avenir sc., 1890, p.25). Les nuages sont toujours très bas, mais la lumière les traverse déjà comme un grand sourire. J'admire cette lente préparation du beau temps (SAINT-EXUP., Terre hommes, 1939, p.210):
8. ... un changement comme celui de la puberté se prépare à tout instant depuis la naissance et même avant la naissance, et (...) le vieillissement de l'être vivant jusqu'à cette crise consiste, en partie au moins, dans cette préparation graduelle.
BERGSON, Évol. créatr., 1907, p.19.
II. —[Corresp. à préparer II] Action de préparer quelqu'un, de se préparer à quelque chose.
A. —[Corresp. à préparer II A] Préparation des élèves au baccalauréat, des étudiants à l'École normale; préparation des enfants à la première communion; préparation physique des sportifs. Après avoir développé son culte intime, et déjà senti le culte domestique, le futur citoyen commence directement l'adoration systématique du vrai grand-être (...). L'ensemble de ces préparations conduit le jeune positiviste à mériter le sacrement de l'admission (COMTE, Catéch. posit., 1852, p.260). La vraie préparation au sommeil consiste à se coucher réellement, c'est-à-dire à se mettre dans la position où l'on ne peut plus tomber du tout (ALAIN, Propos, 1925, p.649):
9. L'homme qui concentrait sur lui tous ces regards gravit lentement les marches de la tribune. Il promena un coup d'oeil circulaire sur l'assemblée (...). Durant ces quelques secondes de préparation muette, il laissa le circuit magnétique s'établir entre son auditoire et sa personne.
VOGÜÉ, Morts, 1899, p.3.
Spécialement
1. ARM. Préparation militaire. Instruction militaire dispensée, avant le service militaire, aux jeunes gens destinés à être sous-officiers ou officiers de réserve. Préparation militaire technique, préparation militaire supérieure. On nous soupçonnait (...) d'avoir fait entrer à l'école des tracts d'étudiants, rédigés par des normaliens qui se refusaient à la préparation militaire (ABELLIO, Pacifiques, 1946, p.64). Il a manqué un certain nombre de distinctions honorifiques qui plaisent aux enfants: puis vers dix-huit ans, il a raté une aventure sentimentale; enfin à vingt-deux ans (...) il a manqué sa préparation militaire. Ce jeune homme pouvait donc considérer qu'il avait tout raté (SARTRE, Existent., 1946, p.48).
2. CHIR. ,,Ensemble des moyens destinés à améliorer l'état général ou local d'un malade avant l'intervention et à pratiquer celle-ci dans de meilleures conditions`` (Méd. Flamm. 1975).
3. ÉDUC. Classe de préparation. Synon. de classe préparatoire. V. préparatoire II B 2.
B. —[Corresp. à préparer II B 1] Préparation à la puberté, préparation à la mort. Ce vieillard sévère me faisait entendre avec beaucoup de politesse et de mesure qu'une explication entre nous (...) était nécessaire. (...) ces préparations polies et insolites me faisaient soupçonner des abîmes inconnus et effroyables dont je ne pourrais me tirer (STENDHAL, H. Brulard, t.1, 1836, p.428). Oh! papa! n'allez pas imaginer de me mettre ainsi, sans ordre —sans préparation même, sans un conseil —à la tête de ma vie, comme une héroïne américaine (BERNANOS, Joie, 1929, p.584).
En partic. [Corresp. à préparer II B 2] Annoncer à qqn un accident sans préparation. La lettre (...) annonçait le mariage de M.Beaudoin avec la fille du consul anglais (...). Le coup avait dû être d'autant plus dur, que la nouvelle était arrivée par cette lettre banale, sans aucune préparation, sans même un adieu (ZOLA, Argent, 1891, p.67). «... Ils lui ont cassé le morceau à froid comme ça?... Sans préparation? Sans m'attendre?...» Heureusement, j'ai pu reprendre (...) toute l'affaire avec d'autres mots (CÉLINE, Voyage, 1932, p.424):
10....je fais l'amour en rase campagne. Puis, sans préparation, j'annonce à la petite que je vais partir au collège. La scène n'est pas déchirante. —Fallait que ça finisse comme ça, dit simplement Madeleine.H.
BAZIN, Vipère, 1948, p.268.
REM. Préparationnaire, subst. éduc. Élève d'une classe préparatoire à une grande école littéraire, scientifique ou technologique. La réforme a entraîné une différentiation importante dans les enseignements entre classes préparatoires (aux «grandes écoles») et faculté, au point qu'un préparationnaire ne peut plus se présenter en même temps aux examens de faculté (Le Figaro, 22nov. 1966 ds GILB. 1980).
Prononc. et Orth.: []. Ac. 1694, 1718: pre-; dep. 1740: pré-. Étymol. et Hist. 1. a) 1314 «action par laquelle on apprête quelque chose» ici «pansement» (HENRI DE MONDEVILLE, La Chirurgie, 1638, éd. Ch. Bos, II, 82); b) ca 1460 «fait de disposer une armée» (Le Mistere du siege d'Orleans, éd. F.Guessard et E. de Certain, p.685); c) ) 1585 «fait de composer un médicament» (N. DU FAIL, Contes d'Eutrapel, II, p.226); ) 1751 préparation anatomique (Encyclop., s.v. anatomique); d) 1590 préparation de nourriture (MONTAIGNE, Essais, III, 12, éd. P.Villey et V.-L. Saulnier, 1099); e) 1660 «action d'amener quelque chose progressivement» (CORNEILLE, Discours des trois unités, éd. Ch. Marty-Laveaux, I, p.106); f) 1840 «action d'apprêter» préparation des cuirs (PROUDHON, Propriété, p.270); g) 1845 peint. «application sur la toile de couches de couleur sur lesquelles sera peinte l'oeuvre définitive» (BESCH.); 2. a) 1559 «action de faire tout ce qu'il faut en vue de quelque chose» (AMYOT, Démosthène, 12 ds LITTRÉ); b) 1588 préparation à la mort (MONTAIGNE, op. cit., III, 12, 1051); c) 1821 «action de se préparer à un examen» (MICHELET, Journal, p.161: commencer les préparations nécessaires à mon concours). Empr. au lat. praeparatio «préparation», dér. de praeparare (v. préparer). Fréq. abs. littér.: 1166. Fréq. rel. littér.: XIXes.: a) 1091. b) 1270; XXes.: a) 1413, b) 2497.

préparation [pʀepaʀɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1314; v. 1282, « élevage (d'un animal) »; lat. præparatio, de præparatum, supin de præparare. → Préparer.
———
I
1 Action de préparer (qqch.). || La préparation de quelque chose pour quelqu'un. || Préparation des aliments. Apprêt. || La chair (cit. 64) n'a subi aucune préparation. Assaisonnement. || Préparation des médicaments (→ Ipécacuana, cit.). || Une préparation longue et difficile.(1845). Techn. || Préparation des peaux, des laines… Façon.
1 Elle réserve pour le dimanche les préparations de longue haleine, celles qui exigent des cuissons lentes à feu doux, ou qui procèdent par étapes bien calculées, avec des introductions successives de sauces, de jus, d'assaisonnements et condiments, etc.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. XVI, XXVI, p. 245.
(1762). || Une, des préparations. Chose préparée, produit de cette action de préparer. Composition. || Préparations culinaires (→ Cuisine, cit. 8). || Préparation à base d'alcool (→ Liqueur, cit. 3). || Préparations chimiques et pharmaceutiques (→ Extrait, cit. 1; falsification, cit. 1; icône, cit. 2; lancement, cit. 2; pilon, cit. 1). || Préparation chimique, se dit spécialement d'un mélange de diverses substances préparées en laboratoire pour quelque expérience.(1751). || Préparation anatomique : pièce d'anatomie spécialement préparée pour faire apparaître des détails d'organisation. || Préparation sur lamelle, pour le microscope.
2 J'ai toujours vu mon père prendre un réel plaisir à essayer, sur les membres de sa famille, sur ses amis, sur lui-même et, plus tard, sur ses patients, des préparations compliquées dont il gardait le secret et dont il ne désespérait jamais d'ailleurs de tirer quelque parti financier.
G. Duhamel, Inventaire de l'abîme, IV.
tableau Vocabulaire de la chimie.
2 (V. 1460). Arrangement, organisation ayant pour effet de préparer… Préparatif. || Travail de préparation. Préparatoire; et aussi art, étude. || Préparation de la guerre, d'une attaque… || Préparation d'artillerie, tir de préparation (1932) : tir d'artillerie (pilonnage des positions de l'ennemi) préparant une attaque de l'infanterie.Préparation d'un voyage, d'une fête. || Préparation déjà bien avancée. Train (mise en).Préparation d'une œuvre. Ébauche (cit. 5). || Parler sans préparation. Chic (de), impromptu, pied (au pied levé). → Génie, cit. 24. — En préparation. || Expéditions (cit. 12) en préparation. || Roman en préparation. || Être en cours de préparation.
3 (…) une illusion régulière tend à déformer ces sentiments, les ruine, et les réduit à n'être que la préparation et comme le retentissement par avance de quelques maigres événements.
J. Paulhan, Entretien sur des faits divers, p. 67.
Techn. || Préparation du travail : organisation méthodique d'un travail industriel. || Temps de préparation : temps de mise en œuvre (d'un outil, d'une machine) avant le fonctionnement.(Journal.). || Préparation et réalisation d'interview, d'enquête.
Spécialt (dans le lang. scol.; déb. XXe). || Préparation latine, française : travail préparatoire à l'explication d'un texte qui sera étudié en classe.
Peint. Ébauche d'un pastel. || Les préparations de La Tour.
3 Manière de préparer, en rendant naturel. || Savante préparation d'un dénouement. || Milton entonne cet épithalame (cit. 2) sans préparation. Abruptement. || « Préparations didactiques » (→ Générateur, cit. 3, Balzac). || Les deux déclarations de Phèdre et leur courte préparation (→ 2. Pendant, cit. 7).
4 En fait d'art dramatique, tout est dans la préparation.
Dumas, Histoire de mes bêtes,I, in Guerlac.
Mus. || Préparation d'une dissonance.
———
II Action de préparer (qqn) ou de se préparer; résultat de cette action. || Préparation des élèves au baccalauréat. || Période de préparation. Formation, stage.(1928). || Préparation militaire (P. M.) : enseignement militaire donné, avant le service, aux jeunes gens destinés à être sous-officiers ou officiers de réserve (→ Armée, cit. 14). || Préparation militaire technique.Préparation à la première communion. || Préparation à la messe, à la sainte communion, se dit de certaines prières par lesquelles le catholique se prépare à la messe.
(1588). Fait de se préparer à qqch. || Cette préparation de Balzac à la connaissance de son siècle. Acheminement, introduction (→ Journalistique, cit. 2). || C'est une étrange préparation pour… (→ Exercer, cit. 9). || Préparation aux épreuves, à la mort. Apprentissage.
5 Il est certain qu'à la plupart la préparation à la mort a donné plus de tourment que n'a fait la souffrance (…) Ce n'est pas contre la mort que nous nous préparons : c'est chose trop momentanée. Un quart d'heure de passion sans conséquence, sans nuisance, ne mérite pas des préceptes particuliers. À dire vrai, nous nous préparons contre les préparations de la mort. La philosophie nous ordonne d'avoir la mort toujours devant les yeux (…) Si nous avons su vivre constamment et tranquillement, nous saurons mourir de même.
Montaigne, Essais, III, XII.
6 De même dans la piété et la connaissance de Dieu : la révélation en apparence la plus subite est précédée d'une inconsciente, lente préparation.
Gide, Journal, 19 févr., 1916.
Spécialt. Le fait de préparer (qqn) à (une nouvelle fâcheuse). || On lui a annoncé cet accident tragique sans préparation.
CONTR. Accomplissement.
COMP. Contre-préparation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Preparation H — is a brand of medications used in the treatment of hemorrhoids. It was originally packaged in a tube like toothpaste, with a similar consistency. Wyeth, the maker of Preparation H, has also released the product in a suppository form, which is not …   Wikipedia

  • Preparation — Préparation Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Chimie Préparation phytopharmaceutique, dans le domaine des produits phytopharmaceutiques : un mélange composé de deux ou plusieurs… …   Wikipédia en Français

  • Preparation — can refer to: * Preparedness * Preparation (dental), the method by which a tooth is prepared when removing decay and designing a form that will provide adequate retention for a dental restoration * Preparation (music), treatment of dissonance in… …   Wikipedia

  • preparation — Preparation. s. f. Apprest, disposition, action par laquelle on prepare. Ne vous faites pas purger sans preparation. preparation à la mort. il presche sans preparation. Preparation, Se prend aussi pour la composition des remedes. Bonne, mauvaise… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Preparation — Prep a*ra tion, n. [F. pr[ e]paration, L. praeparatio. See {Prepare}.] [1913 Webster] 1. The act of preparing or fitting beforehand for a particular purpose, use, service, or condition; previous arrangement or adaptation; a making ready; as, the… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • preparation — I noun anticipation, apprenticeship, arrangement, background, basis, building, development, education, equipment, establishment, evolution, foresight, forethought, foundation, groundwork, initiation, instruction, making ready, neophytism,… …   Law dictionary

  • preparation — [n1] development, readiness alertness, anticipation, arrangement, background, base, basis, build up*, construction, dry run*, education, establishment, evolution, expectation, fitting, foresight, formation, foundation, gestation, getting ready,… …   New thesaurus

  • preparation — et appareil, Praeparatus, huius praeparatus, Praeparatio. Faire quelque chose avec preparation et appareil, Praeparato facere …   Thresor de la langue françoyse

  • preparation — [prep΄ə rā′shən] n. [ME preparacion < MFr preparation < L praeparatio] 1. the act or process of preparing 2. the condition of being prepared; readiness 3. something done to prepare; preparatory measure 4. something prepared for a special… …   English World dictionary

  • preparation — (n.) late 14c., act of preparing, from L. praeparationem (nom. praeparatio) a making ready, noun of action from pp. stem of praeparare prepare, from prae before (see PRE (Cf. pre )) + parare make ready (see PARE (Cf. pare …   Etymology dictionary